Agence de traduction Berlin Translate

Russie – Vivre en Russie – Conseils pour les expatriés

Vivre en Russie

Plus de 6 000 Français vivent en Russie, que ce soit à Moscou, à Saint-Pétersbourg ou en Sibérie. Moscou accueille également un quartier français. En raison d’une croissance démographique négative, la Russie aura besoin d’environ deux millions de travailleurs étrangers dans les années à venir.

Trouver un emploi et un logement

Le marché du travail russe devrait donc s’ouvrir aux étrangers. Cependant, trouver un emploi sur Internet est relativement compliqué, car peu d’offres sont publiées sur des sites non russes et, car il faut maîtriser le russe. Le meilleur moyen de s’y prendre et de passer par une agence de recrutement ou par un chasseur de têtes. La Russie est particulièrement intéressante pour les entrepreneurs et les travailleurs hautement qualifiés. Quant au logement, vous pourrez en trouver un sur Internet grâce aux agences immobilières qui proposent des annonces dans d’autres langues que le russe.

Démarches administratives

Ouvrir un compte bancaire russe est également simple puisqu’il suffit de fournir les documents nécessaires et votre passeport. En revanche, l’enregistrement d’une voiture peut devenir laborieux et surtout un cauchemar bureaucratique. En principe, le véhicule doit être enregistré auprès d’un poste de police local, et ce dans les 10 ans suivant l’achat. Pour ce faire, vous devrez présenter votre passeport, la carte grise, une preuve d’assurance et un reçu pour les redevances payées à l’État. Ce processus peut malheureusement se tirer en longueur. Le coût de la vie et la qualité de vie varient considérablement d’une ville à l’autre. Par exemple, la vie à Moscou, à Saint-Pétersbourg et dans d’autres grandes villes est beaucoup plus chère que dans les zones rurales. Cette différence se reflète également dans les salaires.

Le visa

Veuillez noter qu’un visa est obligatoire en Russie. En règle générale, le passeport avec lequel vous entrez dans le pays doit encore être valable 6 mois après la date d’arrivée. En plus, vous devrez souscrire à une assurance maladie et vous enregistrer auprès des autorités compétentes en matière de migration si vous passez plus de 7 jours dans le pays, mais cette démarche sera effectuée par l’hôtel ou la personne qui vous accueille. La demande de visa n’est possible qu’en accord avec le consulat de la Fédération de Russie en France pour les Français. Il existe deux types de visas touristiques, qui permettent tous deux un séjour d’un mois maximum, avec la possibilité d’entrer dans le pays une ou deux fois. Pour ces visas, vous devrez présenter votre passeport, valable encore au minimum 6 mois après l’entrée sur le territoire, la demande sur laquelle sera collée une photo d’identité, de l’invitation ou de la confirmation de voyage, d’une assurance maladie reconnue et d’une preuve de revenus réguliers. Les visas d’affaires ne sont délivrés que sur présentation de la demande originale et d’une copie de votre propre entreprise pour les indépendants ou avec un contrat de travail ou un détachement en voyage d’affaires pour les salariés. Il est impossible d’envoyer ce formulaire par la Poste, vous devez soit vous présenter personnellement, soit le faire via Internet. À votre arrivée, vous recevrez une carte de migration qui devra être rendue lors de votre départ.

Le permis de séjour temporaire

Si vous souhaitez rester plus d’un mois en Russie, vous aurez besoin d’un permis de séjour temporaire en Russie (RVP). Étant donné que le nombre de permis délivré est limité par année, en obtenir un est encore plus difficile. Si vous obtenez le RVP, vous n’aurez plus besoin d’un permis de séjour et pourrez, après un an, un permis de séjour illimité. Ce permis est valable pour une durée de 5 ans et peut ensuite être renouvelé. Le RVP pose certaines contraintes : vous ne pouvez pas changer de logement comme bon vous semble et dans les deux mois suivants la première année, vous devrez prouver que vous avez trouvé un logement ainsi qu’un emploi. Les conditions liées à ce permis sont multiples : vous devez remplir un formulaire en russe, et ce à deux reprises ; vous devez faire certifier les copies de votre passeport, de votre acte de mariage et de naissance (pour les enfants âgés de moins de 18 ans) ; finalement, vous devez soumettre un test VIH négatif accompagné d’une traduction certifiée par l’ambassade. Il en va de même pour les certificats attestant que vous n’êtes pas dépendant des stupéfiants et que vous ne souffrez pas de la lèpre, de la tuberculose, de la syphilis, du lymphogranulome vénérien ou du chancre. Vous devrez également fournir un certificat attestant vos connaissances de la langue russe et de l’histoire du pays. Comme dit précédemment, après un an de séjour avec le RVP, vous pourrez demander un permis de séjour illimité. Après avoir obtenu ce permis, vous devez prouver, chaque année, que vous possédez bien un domicile en Russie.

En principe, il est conseillé de faire traduire tous vos documents importants en russe, et ce, avant votre départ, s’ils vous sont demandés en urgence.

Berlin Translate Das Übersetzungsbüro in Berlin: beglaubigte Übersetzung & Fachübersetzung Anonym hat 4,91 von 5 Sternen 396 Bewertungen auf ProvenExpert.com