La vie en Allemagne : le bon, le mauvais et le “praktisch”

Arrêter
Berlin Translate

Difficile de ne pas aimer la vie en Allemagne lorsque le pays regorge de bières, de nourriture savoureuse et de dynamisme mais quelques jours plus ensoleillés et un meilleur système bancaire ne seraient pas de refus.

Cela fait maintenant plus d’un an que je vis en Allemagne.

En effet, ma première année à Düsseldorf s’est tranquillement achevée ce week-end, ce qui veut dire que cela fait une année que je considère ce beau pays comme mon chez-moi.

Bien sûr, le plus étrange dans le fait d’être un expatrié est que, bien que j’adore vraiment ma vie d’expatrié en Allemagne et que je n’ai actuellement aucune envie de retourner au Royaume-Uni, je passe beaucoup de temps à me plaindre de choses triviales et à devenir nostalgique des consolations britanniques. À tel point que je peux résumer en trois catégories les joies et les déceptions relatives à ma vie d’expatrié à Düsseldorf et en Allemagne: le bien, le mal et le « praktisch » (le pratique).

La vie en Allemagne et ses points positifs :

En réalité, la vaste majorité des conditions de vie des expatriés en Allemagne entre dans la catégorie des points positifs. Cependant, voici quelques spécificités sur certains avantages de vivre en Allemagne et à Düsseldorf.

La gastronomie allemande :

La meilleure chose à propos de la vie en Allemagne est la gastronomie. La cuisine allemande est délicieuse. Certes, si vous n’aimez pas la combinaison de viande et de glucides, vous aurez peut-être du mal, mais une fois que vous l’aurez adoptée : miam, miam, miam.
Vous ne me croyez pas ? Essayez la Currywurst (une saucisse grillée ou cuite à l’eau accompagnée d’une sauce tomate ou de ketchup et saupoudrée de curry). Mangez un Schnitzel (une escalope panée) puis un Jägerschnitzel ( du Schnitzel accompagné d’une crème aux champignons). Commandez une salade à côté (elles sont imposantes). Rendez-vous dans n’importe quelle boulangerie-pâtisserie allemande. Découvrez leurs restaurants à burgers. Goûtez littéralement cent types différents de saucisses. Engloutissez le meilleur kebab de votre vie. Vous allez adorer ça !

Et si vous souhaitez vous cultiver sur la Currywurst, allez faire un tour sur le site du musée qui lui est dédié à Berlin!

Le dynamisme allemand :

Une de mes choses préférées à Düsseldorf, et en Allemagne en général, sont les diverses activités de chacun. Si vous allez au parc par une journée ensoleillée, au lieu de la foule d’amateurs de bains de soleil, vous verrez que tout le monde fait quelque chose à la place : de la course, de la marche à pied, du vélo, du football, du frisbee… Et courir n’est pas seulement pour les plus athlétiques, tout le monde court ici.
J’ai souvent l’impression qu’au Royaume-Unis, les gens se définissent soit comme sportifs soit comme non-sportifs. Et s’ils ne sont pas sportifs, toute activité physique est à proscrire. Je n’ai pas pour but de faire passer l’Allemagne comme une utopie, mais ici le sport est une partie non-négociable du quotidien de la vie. Mon adhésion à la salle de sport, par exemple, coûte 14,99€ par mois (FitX), ce qui correspond à la moyenne des prix. Le sport en Allemagne n’est pas un luxe mais une nécessité.

Le coût de la vie en Allemagne à Düsseldorf :

Ici, le coût de la vie est bas, très bas même. Il est probable que ce soit dû au fait que les taxes sont élevées, mais regardons plutôt le bon côté des choses. De plus, vivre à Düsseldorf en recevant un salaire moyen est généralement assez facile.

Premièrement : la nourriture et les boissons. Aller manger au restaurant à Düsseldorf est tout à fait raisonnable. En général, le plat principal coûte entre 10 et 12 €. Le prix d’un verre de vin blanc gravite normalement autour de 4€, mais vous pouvez acheter une bonne bouteille de vin au supermarché pour le même prix. Et oui, vous avez bien lu : une bouteille de vin pour moins de 5€.

Mais ici, le vainqueur des prix bas, c’est le loyer. J’utilise seulement 20 % de mon salaire. Pas si mal, hein ?

Les espaces verts :

Je l’ai sûrement dit plusieurs fois déjà, mais lorsque le printemps s’installe, tout cela me revient à chaque fois : Düsseldorf est une ville tellement belle et verte. Vous n’êtes jamais loin d’un parc!

La vie d’expatrié à l’international :

Un autre grand avantage de vivre à Düsseldorf est sa proximité avec d’autres capitales et d’autres pays : Paris, Bruxelles et Amsterdam sont facilement accessibles en train. En fait, vous pouvez même atteindre les Pays-Bas en moins de 30 minutes en voiture. La localisation de la ville associée au nombre d’entreprises internationales qui y résident (parmi lesquelles : L’Oréal, Henkel, Trivago) créent une excellente atmosphère internationale.

Le côté négatif de la vie en Allemagne en tant qu’expatrié :

Cependant, malgré tous ces aspects importants et agréables, la vie en tant qu’expatrié britannique en Allemagne peut tout de même s’avérer difficile. Et même si je ne souhaite offenser personne, je me sens obligé de montrer les deux côtés de la médaille. Voici donc les inconvénients de la vie en Allemagne.

Le secteur bancaire :

Lorsque l’on vit en Allemagne, il est très utile de se rappeler qu’il y a des pays futuristes en dehors où il est possible d’effectuer des achats grâce au paiement sans contact. Néanmoins, l’Allemagne reste figée en 1979 : il est quasiment impossible de payer par carte bancaire où que ce soit, et dans le peu d’endroit où cela est possible, les commerçants insistent pour que vous signiez au lieu de payer grâce au nouveau système de paiement par carte à micro puce et PIN.

Pire encore : si vous avez un compte bancaire chez la Deutsche Bank, vous ne pouvez que retirer de l’argent dans leurs distributeurs automatiques (et une courte liste d’autres endroits), sinon vous devrez payer une taxe supplémentaire d’au moins 4,75€.

Et quand est-il des paiements en ligne, me direz-vous ? Les cartes bancaires standards allemandes n’ont pas de code de sécurité à trois chiffres dans leurs dos et les revendeurs en ligne sont loin de vouloir trouver une solution. Au lieu de ça, la majorité des entreprises allemandes demandent des paiements par virements bancaires en ligne ; c’est bien cela : par prélèvement automatique.

J’ai même entendu que les paiements par chèque étaient toujours une pratique courante. Ridicule !

Les aéroports allemands :

Les aéroports allemands font partie de mes bêtes noires. Nous, les Britanniques, maîtrisons parfaitement les aéroports. Par exemple, celui de Manchester est comme une belle machine bien huilée. En Allemagne en revanche, toutes les bonnes choses sont du mauvais côté de la douane, là où vous trouverez au moins 5 personnes de chaque côté du tapis roulant se tenant simplement debout et ne faisant absolument rien. Amateurs.

Le traditionnel “English Breakfast Tea” :

Certes, ne pas pouvoir boire une bonne tasse de thé est un problème tragique auquel doivent faire face les expatriés britanniques autour du globe. Cependant, c’est un problème perçu différemment en Allemagne : les Allemands sont persuadés qu’ils sont experts en thé. Et plus important, ils pensent savoir ce qu’est l’« English Breakfast Tea » (un mélange traditionnel de thés comprenant celui d’Assam en Inde, du Ceylan au Sri Lanka, et de thés du Kenya).

En Allemagne, le thé est abondant. Tout le monde en raffole. Mais pour les Allemands, le thé se doit d’être à base de plantes, vert, à la menthe, à la menthe poivrée ou bien fruité.

Pour tout le reste, ils ont la manie d’assumer que c’est de l’English Tea, ce qui fait que lorsque vous commandez un alléchant English Breakfast Tea, vous vous retrouvez avec une tasse de thé Earl Grey que vous ne pouvez même pas vous résoudre à regarder. Quelle agonie.

Le shopping en Allemagne :

Les Allemands sont absolument terrifiés par H&M. Envoyez de l’aide !

La nourriture en Allemagne :

La question de l’alimentation est à double tranchant. Voici un bref résumé des plats britanniques qui me manquent : les rôtis du dimanche, un petit déjeuner anglais complet, du bon bacon, les fameux Yorkshire puddings, une orange en chocolat de la marque Terry’s, de la nourriture chinoise et de la nourriture indienne décente, Wagamama’s (une chaîne anglaise de restaurant de cuisine asiatique) et, bien que ce soit embarrassant, les fish and chips également.

La météo en Allemagne :

Soyons honnêtes, le temps n’est pas très beau au Royaume-Uni. Il fait doux presque toute l’année et oui, il pleut beaucoup plus que dans d’autres endroits. Mais savez-vous où vous pourriez trouver un climat similaire ? À Düsseldorf.

Maintenant, si vous parlez à votre ami Dusseldorfois moyen de la météo, vous pourriez supposer que la ville se trouve en fait dans les Caraïbes. Quel énorme choc ils éprouvent quand il pleut, ce qui est souvent le cas. Ils iront même jusqu’à vous parler du « temps anglais » que subit la ville, c’est-à-dire du phénomène de la pluie. Au bout d’un moment, j’ai renoncé à atteindre 9h du matin sans que quelqu’un ne ressente le besoin de me faire remarquer qu’il pleuvait, comme si j’étais en quelque sorte à blâmer. Ils parleront aussi de la grisaille de Londres, plutôt que de la grisaille de tous les jours, en regardant par la fenêtre au bureau.

Mais regardons les données suivantes (via les informations climatiques de Wikipédia 1981-2010) :

Désolé Monsieur le Dusseldorfois, il s’avère que Londre est plus chaude, plus sèche, et plus ensoleillée (ce qui est assez déprimant). ​

Les trains en Allemagne :

Je n’ai aucune idée de pourquoi les Britanniques sont convaincus que les trains allemands sont efficaces et ponctuels. Chaque train que j’ai pris avec la Deutsche Bahn a connu un léger retard. De plus, ils ne sont pas bon marché non plus.

Le praktisch de la vie Allemande :

Nous avons eu le bon comme le mauvais côté de la vie en Allemagne. Maintenant, il est temps de passer au praktisch, c’est-à-dire les petits aspects de la vie d’ici qui sont si, et bien… Allemands !

Traverser la rue :

Quand il s’agit de choses intrinsèquement allemandes, elles doivent passer avant tout dans le comportement. En Allemagne, traverser la route si le feu rouge est un péché capital. Peu importe que la route soit entièrement dépourvue de voitures, ou qu’aucun véhicule motorisé ne soit passé là depuis des années, il faut absolument attendre que le petit bonhomme passe au vert.

Si vous ne le faites pas, les gens vous réprimanderont ou même vous insulteront. Et pour une raison inconnue, le faire en présence d’un enfant équivaut à un pur blasphème. J’ai vécu avec des Allemands à Leipzig et ils ne plaisantaient pas avec ça.

Pourtant, c’est aussi ce genre d’habitude que vous avez le plus de chance de ramener avec vous à la maison, sans même vous en rendre compte.

Le dimanche, une journée sacrée :

En Allemagne, tout est fermé le dimanche. Absolument tout. Au début, je détestais ça mais on s’y habitue assez rapidement, puis une fois en été, c’est en réalité très stimulant d’être forcé de trouver une activité pour se dépenser.

Les règles allemandes :

C’est l’un des stéréotypes qui est 100 % vrai : les Allemands adorent les règles. Très récemment, lors du festival de la Nuit des Musées de la ville, j’étais sur le point de quitter le Filmmuseum (le musée du film) pour me diriger vers un autre musée juste en face du bâtiment où je me trouvais. La porte à l’avant servait d’entrée improvisée et celle à l’arrière de sortie. Puisque personne n’entrait et que je pouvais voir physiquement de loin le musée suivant, j’ai demandé au garde à la porte si je pouvais sortir par la porte d’entrée, écourtant ainsi mon trajet de 500 mètres. Comme on pouvait s’y attendre, il m’a dit non parce que « ce n’est pas ainsi que ça marche ».

Il est toujours temps pour prendre une bière :

Pour finir, le plus grande des passions du pays : la bière allemande. L’Allemagne a une grande culture de la bière. Il ne s’agit pas seulement de se saouler, mais d’apprécier l’authenticité de la bière. La bière sans alcool est une boisson populaire de choix en Allemagne et la Radler en bouteille (en gros un panaché) est tout aussi répandue que n’importe quelle boisson avec alcool. Quelle que soit l’occasion, la bière est de la partie.

La vie en Allemagne vous intéresse? Vous voudriez y travailler mais vous manquez d’informations sur ce sujet? Consultez notre article sur le marché du travail en Allemagne!

close
Agence de traduction traductions dans de nombreuses langues

Ne manquez pas nos astuces !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Diane

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :
Berlin Translate Das Übersetzungsbüro in Berlin: beglaubigte Übersetzung & Fachübersetzung Anonym hat 4,95 von 5 Sternen 419 Bewertungen auf ProvenExpert.com