Tout savoir sur la Berlinale

Berlin Translate

Tout savoir sur la Berlinale

Alors qu’en France, le festival de Cannes suscite chaque année un fourmillement médiatique intempestif faisant l’objet de reportages au JT pendant douze jours, la Berlinale se veut plus modeste. Bien que le festival soit un événement culturel important, on prend plaisir à redécouvrir un milieu cinématographique détendu et accessible où les films ont davantage d’importance que la beauté des robes foulant le tapis rouge. C’est la raison pour laquelle les traducteurs de Berlin Translate reviennent cette semaine sur ce festival berlinois.

Historique de la Berlinale et le secret de l’ours d’or:

Le festival  a été créé en 1951 par les Alliés occidentaux, qui voulaient établir ainsi une « vitrine du monde libre ». Depuis la première édition, la récompense suprême est l’Ours d’or (sculpté par Renée Sintenis). En 1951, l’Ours d’or est attribué par catégories avant de n’être plus décerné qu’à un seul film, tous genres confondus, dès l’année suivante. Le festival se déroulait originellement en été avant d’avoir lieu en février à partir de 1978.

Découvrez des films moins connus, moins calibrés

Sur le plan de la programmation, la Berlinale permet de découvrir des films moins connus que ceux que l’on rencontre pour la programmation du festival de Cannes.Ainsi, pour Aurélien Ferenczi, « alors que le  programme du Festival de Cannes reflète assez bien les auteurs mis en avant par la critique française,  le Festival de Berlin peut se permettre d’être un peu plus inventif, un peu plus audacieux, c’est-à-dire de mettre en compétition des films moins calibrés cinéphiliquement que Cannes. »

Pourquoi un festival en plein hiver?

Le choix d’organiser le festival en plein hiver  fit craindre en 1982 à une des membres du jury que la Berlinale soit «en passe de devenir un festival du pull-over». Alors que la Berlinale était organisée en été Jusqu’en 1978, le festival berlinois était en concurrence directe avec celui de cannes. C’est la raison pour laquelle son directeur de l’époque, Wolf Donner, prit la décision d’avancer la date du Festival afin de lui donner un peu d’air, comme l’explique l’historien du cinéma Peter Cowie dans le livre The Berlinale. The Festival:

«A la longue, la Berlinale était menacée de disparaître dans l’ombre de Cannes, et la compétition avait dû maintes fois s’en tenir à des films dont les Français n’avaient pas voulu. Quand en 1978, Donner avança la Berlinale au mois de février, il prit un risque immense. Avec ce geste hardi, il plaça Berlin à la tête du trio, trois mois avant Cannes et six mois avant Venise. (Donner aurait préféré mars, mais dut renoncer face aux protestations de Cannes).»

 

Le Jury au complet

On savait que le jury de la prochaine Berlinale serait présidé par le réalisateur néerlandais Paul Verhoeven. On connaît désormais la composition du jury.

A ses côtés figureront l’actrice américaine Maggie Gyllenhaal (La Secrétaire, Donnie Darko, Sherrybaby), l’actrice allemande Julia Jentsch (primée à la Berlinale pour Sophie Scholl – Les derniers jours et en compétition l’an passé avec 24 semaines), la productrice tunisienne Dora Bouchoucha (qui a produit entre autres Hédi, sorti en décembre chez nous et primé l’an passé à Berlin), le réalisateur chinois Wang Quan’An (Ours d’or pour son film Le Mariage de Tuya), l’acteur mexicain Diego Luna (Y tu mama tambien, Harvey Milk, Rogue One) et enfin l’artiste plasticien danois Olafur Eliasson.

Un festival aussi en dehors des salles de cinéma:

Et oui, la Berlinale ne se déroule pas uniquement dans les cinémas, mais aussi dans la myriade de cafés et de restaurants situés aux environs de la Place Potsdamer. Ces établissements – du « Billy Wilders Cocktailbar » au « Café Balzac », sans oublier les célèbres « Oscars & Co » et « Maxx Bar » – débordent tous d’activité et se transforment en véritables marchés officieux du film. Enfin, de nombreuses fêtes sont organisées lors du festival.

Retrouvez le meilleur de la Berlinale 2016 en vidéo:

close
Agence de traduction traductions dans de nombreuses langues

Ne manquez pas nos astuces !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Florian Ravaux
Breton d’origine, Florian Ravaux a peur d’une seule chose : que le ciel lui tombe sur la tête. Né à Rennes en 1983, Florian a suivi des études de droit en Bretagne à l’université de Rennes 1 ainsi qu’en Allemagne au sein de la Humboldt Universität de Berlin. Au cours de ce cursus, il se spécialise dans le droit européen. Il a également obtenu un master en sciences-politique de l‘institut des hautes études européennes de Strasbourg en partenariat avec Sciences-po Strasbourg.

N'hésitez pas à répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :
Berlin Translate hat 4,91 von 5 Sternen 421 Bewertungen auf ProvenExpert.com