Kreuzberg: Le quartier alternatif branché de Berlin

Berlin Translate

Kreuzberg: Le quartier alternatif branché de Berlin

 

Kreuzberg est un quartier à double face : alternatif autour de l’Oranienstrasse et du parc Görlitzer, bohème et bourgeois le long de la Bergmannstrasse aux multiples arrières cours industrielles. Ce quartier populaire avec ses étudiants et ses habitants d’extreme gauche, mais également ses bars, ses maisons closes, ses restaurants et ses clubs font de Kreuzberg l’un des lieux de sorties les plus animées de la ville.

L’histoire du quartier

Kreuzberg, signifiant « Mont de la Croix », était autrefois un faubourg ouvrier. Il s’est développé à la fin du vingtième siècle. Durant la période du Mur, Kreuzberg était situé à Berlin Ouest.

Le quartier de Kreuzberg a été érigé il y a plus de cent ans pour accueillir les plus pauvres des plus pauvres : les migrants venant de Pologne ou des anciennes provinces allemandes de l’Est (Silésie) pour trouver du travail dans la capitale du nouveau Reich. Les logements de mauvaise qualité y côtoient de petites usines : les rues sont très étroites et les espaces communs rares. Le quartier a donc une tradition populaire depuis sa création.

L’après guerre et la reconstruction

A la sortie du second conflit mondial, les habitants de Kreuzberg se mobilisent pour reconstruire les bâtiments détruits par les bombardements alliés : 42 % des logements du quartier ont été rasés ou bien sont inutilisables. A l’époque, on manque d’argent et de matériaux pour envisager une véritable reconstruction. Ce sont donc les habitants qui prennent en main le travail de réhabilitation absolument nécessaire pour que les milliers de sans abris retrouvent un toit.

Un quartier marginal de Berlin Ouest

Avec la construction du Mur séparant l’Est et l’Ouest, Kreuzberg, qui était jusqu’alors situé au centre de la ville, devient un quartier périphérique de Berlin Ouest.

La reconstruction achevée, les entrepreneurs du bâtiment cherchent de nouveaux terrains d’activité. Ils proposent la réhabilitation des bâtiments anciens selon la méthode de la « coupe à blanc » : leur devise est « Démolition et Reconstruction ». La rénovation du bâti ancien n’intéresse pas : on manque de connaissances et de savoir-faire dans le domaine. En revanche la construction neuve de grands volumes présente un intérêt certain : il s’agit de soutenir l’industrie du bâtiment qui est d’une importance majeure pour l’économie de cette ville, petit îlot de monde occidental isolé et noyé au milieu de la RFA.

Kreuzberg dans Berlin réunifiée…

Avec la chute du Mur, Kreuzberg redevient un quartier central de la ville, un quartier de passage, de transit. Mais il voit une partie de sa population migrer vers l’Est, dont les bâtiments non rénovés proposent des prix très attractifs pour les étudiants et les artistes à la recherche de grands ateliers.

L’argent des programmes de rénovation urbaine ne se déverse désormais plus sur Kreuzberg mais sur les quartiers de l’Est. Kreuzberg s’appauvrit, connaît un niveau de chômage jamais atteint. Les mobilisations habitantes ne parviennent plus à se fédérer.

Aujourd’hui, on trouve dans ce quartier de multiples exemples architecturaux de tous les types de rénovation urbaine qui ont été menés dans la ville.

Tout cela cohabite allègrement, et malgré la concurrence des quartiers de Friedrichshain, de Prenzlauerberg, ou plus récemment de Neuköln, Kreuzberg reste toujours un quartier très apprécié des Berlinois

Principales attractions du quartier berlinois de Kreuzberg 

 

  • Quelques musées parmi lesquels le très intéressant musée Juif de Berlin et le non moins spectaculaires musées des techniques en face du musée des sciences,
  • Des lieux alternatifs comme l’UFA Fabrik, les squats culturels et associatifs Bethanien et des « cuisines pour tous » (VoKu/KuFa) où manger pas cher,
  • De jolis parcs dont le Viktoria park pour une vue panoramique de la ville et l’ancien aéroport de Tempelhof pour une expérience de jardin partagé unique,
  • Des coins du Berlin d’avant guerre n’ayant pas souffert des destructions de la seconde guerre mondiale dont le Chamissoplatz. Pour sentir le Vieux Berlin à Kreuzberg et son architecture Gründerzeit.
  • Des très nombreux bars, clubs et salles de concerts où sortir. Le So36 est l’un des plus connus.
  • De nombreuses boutiques et fripes, l’exotique marché turc à Neukölln (à deux pas de Kreuzberg).

Vous souhaitez en savoir plus sur ce quartier? N’hésitez pas à visiter son musée: www.kreuzbergmuseum.de

close
Agence de traduction traductions dans de nombreuses langues

Ne manquez pas nos astuces !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Florian Ravaux
Breton d’origine, Florian Ravaux a peur d’une seule chose : que le ciel lui tombe sur la tête. Né à Rennes en 1983, Florian a suivi des études de droit en Bretagne à l’université de Rennes 1 ainsi qu’en Allemagne au sein de la Humboldt Universität de Berlin. Au cours de ce cursus, il se spécialise dans le droit européen. Il a également obtenu un master en sciences-politique de l‘institut des hautes études européennes de Strasbourg en partenariat avec Sciences-po Strasbourg.

N'hésitez pas à répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :
Berlin Translate hat 4,91 von 5 Sternen 421 Bewertungen auf ProvenExpert.com