L’humour rentre-dedans des Berlinois

Berlin Translate

L’humour rentre-dedans des Berlinois

Même l’office du tourisme de Berlin utilise l’humour parfois pète-sec et peu diplomatique des habitants de la ville pour ses campagnes de pub. Le quotidien à sensation « Bild Zeitung » y consacre une pleine page aujourd’hui avec quelques exemples haut en couleur.

Le ton est parfois rustique. Surtout pour les petits nouveaux qu’ils viennent de régions allemandes où les rapports humains sont plus « fluides » comme la Bavière ou la vallée du Rhin, ou de France.

Le Berlinois typique outre son accent auquel il faut s’habituer et qui rappelle un peu par son style le titi parisien d’autrefois ne prend pas de gants pour vous dire ce qu’il a sur le coeur, y compris lorsqu’il travaille derrière un comptoir et est censé être au service de ses « chers » clients.  Au début, on prend ça personnellement, mais d’un autre côté c’est direct et sans détour et vous épargne le côté mielleux et hypocrite d’autres contrées.

« Bild Zeitung » publie ce lundi un petit florilège qui vaut son pesant de saucisses au curry (la spécialité berlinoise):

-dans un taxi, la carte de crédit ne marche pas.Remarque du chauffeur: « Quand on n’a même pas dix euros en poche, on marche à pied »

-chez le boulanger la cliente demande: « On peut acheter le journal chez vous? ». La vendeuse lui rétorque: « Et si je ferme la porte et que j’inonde le magasin, vous pourrez aussi nager ».

-au restaurant le client demande pourquoi on lui amène un fromage particulier. Réponse du serveur: « Parce qu’il faut que je m’en débarrasse ».

-dans une queue à la poste, un client impatient rouspète. Réponse du premier au guichet: « si tu la fermes pas tout de suite, j’ouvre un livret ».

-une petite dernière qu’on ma racontée récemment. Un touriste qui ne connait pas les transports en commun à Berlin montre son billet au chauffeur (au lieu de le composter). Le chauffeur lui répond: « vous voulez que je morde dedans? »

close
Agence de traduction traductions dans de nombreuses langues

Ne manquez pas nos astuces !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Florian Ravaux
Breton d’origine, Florian Ravaux a peur d’une seule chose : que le ciel lui tombe sur la tête. Né à Rennes en 1983, Florian a suivi des études de droit en Bretagne à l’université de Rennes 1 ainsi qu’en Allemagne au sein de la Humboldt Universität de Berlin. Au cours de ce cursus, il se spécialise dans le droit européen. Il a également obtenu un master en sciences-politique de l‘institut des hautes études européennes de Strasbourg en partenariat avec Sciences-po Strasbourg.

N'hésitez pas à répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :
Berlin Translate hat 4,91 von 5 Sternen 421 Bewertungen auf ProvenExpert.com