L’ours, symbole emblématique de Berlin

Berlin Translate

Il y a environ trois semaines, le festival du film battait son plein à Berlin. Toute la ville se demandait à qui l’Ours d’or serait remis. Cette année, c’est le film roumain « Touch Me Not » d’Adina Pintilie qui remporte l’Ours d’or. En effet, au terme de la Berlinale, les récompenses pour les artistes, régisseurs, acteurs, comédiens, etc. sont des ours. L’explication est simple : l’ours est l’un des symboles emblématiques de la capitale allemande. Bon, il faut reconnaître que nous ne vous apprenons rien sur ce coup-là… Mais connaissez-vous la véritable histoire et les mutations du célèbre plantigrade berlinois ? C’est bien ce qui nous semblait ! Alors venez découvrir ci-dessous ce récit passionnant.

Origine du blason

Il n’y a pas de source officielle et fiable qui puisse expliquer pourquoi l’ours est devenu le symbole de Berlin. Mais il existe des théories divergentes, dont certaines requièrent un peu d’imagination pour y croire… Il convient par ailleurs de préciser qu’à l’origine, 2 villes situées de par et d’autre de la Spree (fleuve qui traverse aujourd’hui Berlin) constituaient Berlin. Au fil du temps, elles formèrent une seule et même ville. Officiellement, on considère que Berlin a été fondé en 1237.

Il faut ainsi remonter jusqu’au Moyen-Âge, et plus précisément en 1280, pour apercevoir le premier ours sur un sceau de la ville. Il y avait également un aigle sur le sceau : le symbole des comtes de Brandebourg qui règnent sur la région. Au Moyen-Âge, les blasons existent à profusion, on utilise alors l’ours fort, brave, et vaillant pour représenter Berlin.

Ours vs Aigle

Les armoiries de la ville ont certes changé au fil des siècles, mais l’ours, lui, y es toujours présent depuis 1280. Tantôt l’ours s’impose au centre du sceau, tantôt il est attaché à une laisse reliée à l’aigle (représentant la soumission des bourgeois de Berlin aux seigneurs de Brandebourg) ou porte un collier. Il est simplement curieux de voir comment l’ours évolue en fonction de l’histoire de la ville. L »ours demeure en tout cas vaillant, peu importe les circonstances.

En 1875, on décide enfin de supprimer le collier et de rendre à l’ours un aspect naturellement sauvage, avec des poils qui partent dans tous les sens. Ce côté agressif provient de la victoire de Wilhem 1er durant la guerre de 1870. Il devint empereur et Berlin devint la capitale de l’empire allemand. En 1920, huit villes, 59 communes et 27 domaines environnants fusionnent pour former le « Grand Berlin » ; les aigles disparaissent alors pour de bon.

Et aujourd’hui ?

Au lendemain de la deuxième guerre mondiale, Berlin fut divisée en deux parties, c’est pourquoi il y eut aussi deux ours. Chaque ours appartient à un côté du mur. Ce fut l’ours de Berlin-Ouest qui devint en 1990 l’emblème de Berlin réunifiée ; un ours de profil, libre, costaud, avec des griffes rouges, une langue rouge, mais surtout…. vaillant ! C’est d’ailleurs ainsi que les Berlinois l’ont toujours voulu, comme symbole d’une capitale.

Aujourd’hui encore, on ne peut déterminer avec certitude si l’on employait l’ours comme représentation phonique de Berlin, puisque « ours », se dit « Bär » (à prononcer bèèèèr) en allemand ou si l’origine serait différente. Berlin vient également de la racine slave « brl », qui signifie « lieu humide », en raison des nombreux lacs, marais et rivières qui entourent et traversent la ville. Quelle que soit la théorie retenue, vous aurez toujours une petite anecdote à raconter quand vous serez de passage à Berlin et croiserez un ours sur quelque objet !

Retrouvez également une video Karambolage sur l’ours de Berlin

Article rédigé par Jason Warègne et Marianne Schoos.

Vous souhaitez également faire un stage auprès de notre agence de traduction?  Vous souhaitez écrire des articles, apprendre à gérer un site internet et découvrir le monde de la traduction? Alors n’hésitez pas à nous envoyer votre candidature et à consulter notre page sur les stages que nous proposons.

close
Agence de traduction traductions dans de nombreuses langues

Ne manquez pas nos astuces !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Florian Ravaux
Breton d’origine, Florian Ravaux a peur d’une seule chose : que le ciel lui tombe sur la tête. Né à Rennes en 1983, Florian a suivi des études de droit en Bretagne à l’université de Rennes 1 ainsi qu’en Allemagne au sein de la Humboldt Universität de Berlin. Au cours de ce cursus, il se spécialise dans le droit européen. Il a également obtenu un master en sciences-politique de l‘institut des hautes études européennes de Strasbourg en partenariat avec Sciences-po Strasbourg.

N'hésitez pas à répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :
Berlin Translate Das Übersetzungsbüro in Berlin: beglaubigte Übersetzung & Fachübersetzung Anonym hat 4,95 von 5 Sternen 419 Bewertungen auf ProvenExpert.com