Retour d’expatriation : surmonter le blues du retour

Arrêter
Berlin Translate
Le retour d'expatriation

Quand on pense à la vie d’expatrié, on pense souvent aux difficultés rencontrées pour s’installer dans un nouveau pays, s’adapter à une nouvelle culture. Cependant, on ne pense pas forcément à celles rencontrées lors du retour d’expatriation.

Que ça soit dans le cadre d’un retour prévu ou forcé, après avoir vécu plusieurs années à l’étranger, revenir dans son pays natal n’est pas si facile. C’est une étape qui fait effectivement partie de la vie d’un expatrié car il faut y penser depuis son départ pour pouvoir vivre le blues du retour le mieux possible. Et même ceux qui ont décidé de s’installer à l’étranger de manière permanente devrait y penser. Ils ne peuvent pas tout maitriser et certains événements imprévus peuvent surgir et bouleverser tous leurs projets. Et dans le cas où vous n’êtes pas directement concerné par le sujet, cet article pourrait vous êtes utile pour aider un ami ou un parent.

Voici quelques conseils pour surmonter le blues du retour !

Comprendre pour mieux avancer

Dans un premier temps, afin de mieux comprendre ce qu’est le blues du retour et en reconnaitre les symptômes, nous vous invitons à lire cet article qui traite de ce sujet en particulier.

Retour d’expatriation : bien se préparer

Un retour d’expatriation est souvent bien plus éprouvant émotionnellement qu’on ne le pense, c’est pourquoi il est important de s’y préparer assez tôt. Qu’est-ce qui pourrait vous aider à vous sentir prêt ?

  • Visiter les endroits que vous voulez absolument voir avant de rentrer
  • Préparer une fête de départ avec vos amis
  • Faire le point sur votre vie
  • Lister les avantages de votre retour

Retour d’expatriation : exprimer ses sentiments

Une chose à ne surtout pas faire c’est s’isoler. En effet, pendant cette période de réadaptation il est important de bien s’entourer. Confiez-vous à votre famille, vos amis, sur ce que vous ressentez. Partagez avec eux ce que vous avez vécu. En vous isolant vous allez risquez de vous focaliser sur votre manière de voir les choses mais vos proches peuvent vous aider à voir les choses sous un autre angle. Et puis exprimer ses sentiments peut faire beaucoup de bien.

D’ailleurs, vous n’êtes pas seul(e) à vivre cela ! Il existe des réunions entre personnes qui ont vécu l’expatriation. Discuter avec des personnes qui passent ou sont passées par là peut être d’une grande aide. Non seulement vous vous sentirez moins seul(e) mais en plus elles pourront vous donner d’autres précieux conseils.

Retour d’expatriation : rester bien occupé(e)

Le retour dans le pays natal peut s’accompagner de sentiments comme la nostalgie ou le doute. On peut se sentir nostalgique quand notre mode de vie se retrouve bouleversé par un changement d’environnement. Et ceux qui ont vécu pendant de nombreuses années à l’étranger se sont habituées à leur vie dans leur pays d’accueil. Des changements se sont opérés au niveau du mental, de la façon de voir les choses. Ainsi, il peut arriver qu’on ne se sente plus en phase avec ce qui nous étaient familier dans notre pays natal.

Penser constamment à notre vie d’avant ne sert à rien. Pensez à ce que vous pouvez faire plutôt que de penser à ce que vous ne pouvez plus ou pas faire. Planifier de nouveaux projets ? Trouvez de nouvelles passions ? Passer du temps avec sa famille ? Vous occupez l’esprit est un bon moyen pour éviter de trop réfléchir à vos vies d’avant et suranalyser votre nouvelle situation.

Retour d’expatriation : se créer de nouveaux souvenirs

Perte de repères, nostalgie… tous ces sentiments peuvent gâcher l’expérience que vous avez vécu en vivant à l’étranger. Et ça serait dommage de gâcher tous ces bons souvenir que vous avez en vous concentrant sur le négatif. Penser à ceux qui vous a rendu heureux(se) pendant toutes ces années peut vous faire du bien. Mais, il est aussi important de vous créer de nouveaux souvenirs dans votre pays natal pour vous aider à vous habituer à votre changement de situation.

On se sent souvent plus attiré par une maison rempli d’histoire, qui a du cachet, qu’une maison fade et sans vie. Votre maison c’est comme votre pays natal, vous devez vous efforcez de faire de cette maison un lieu remplit de bons souvenirs à nouveau. Ainsi, vous arriverez plus facilement à surmonter le blues du retour.

À ne pas oublier !

  • Ce blues du retour est passager
  • Il faut vivre et ne pas subir sa vie
  • Concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire et pas sur ce que vous ne pouvez plus faire

Maintenant vous savez comment mieux surmonter le blues du retour en tant qu’expatrié. Cet article vous a-t-il été utile ? N’hésitez pas à faire un tour sur notre blog !

close
Agence de traduction traductions dans de nombreuses langues

Ne manquez pas nos astuces !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

priscillia

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :
Berlin Translate Das Übersetzungsbüro in Berlin: beglaubigte Übersetzung & Fachübersetzung Anonym hat 4,95 von 5 Sternen 419 Bewertungen auf ProvenExpert.com