Robert Schumann ou le génie malade

Arrêter
Berlin Translate

Après avoir portraituré deux figures allemandes uniques en leur genre, Caspar David Friedrich et Arthur Schopenhauer, nous changeons de registre pour nous intéresser à la musique romantique. Les compositeurs allemands du courant romantique sont nombreux, on y compte Wagner, Weber, Brahms ou encore Mendelssohn. Mais s’il y a une figure mystérieuse et clé du Romantisme allemand, c’est bien Robert Schumann. Entre folie et passion, voici un court récit de sa vie ainsi qu’une liste de ses plus grandes œuvres.

La vie de Robert Schumann

Une enfance jonchant entre passions et drames

Schumann nait en 1810 au Royaume de Saxe (ancien royaume de l’Empire allemand). Son père est écrivain alors il baigne très tôt dans la littérature mais se passionne également pour le piano. Robert est très doué et commence à composer dès l’âge de 12 ans. Durant son adolescence, il voit 2 membres de sa famille décéder. En effet, en 1826 sa petite sœur Emilia se suicide et son père meurt 2 ans après la tragédie. A l’âge de 18 ans, il quitte alors le foyer familial pour aller étudier le droit à l’université de Leipzig. Peu assidu dans ses études, il se consacre à la musique et suit les cours de Friedrich Wieck, un professeur de piano réputé.

De ses débuts à sa romance avec Clara

Annoncé comme futur virtuose, Schumann voit ses capacités réduites par une paralysie à la main droite. Cette maladie le forcera au fur et à mesure à jouer sans son index, son majeur et son annulaire. Malgré cela, il s’acharne et continue de composer. Son premier mariage ayant échoué, il tombe amoureux en 1935 de la fille de son professeur, Clara Wieck. Une relation que Friedrich n’acceptera jamais, car pour ce dernier, la relation nuirait à la carrière de pianiste de Clara. La jeune femme devient alors la muse de Schumann et leur amour impossible lui inspirera ses plus grandes œuvres. En 1939, les tourtereaux portent plainte contre Friedrich pour opposition à leur union et obtiennent gain de cause, se mariant ainsi en 1940. Dès les années 40, Schumann commence des compositions orchestrales et s’installe avec sa femme à Leipzig.

Son apogée et sa descente aux enfers

Malgré son succès, son état de santé s’empire, Schumann souffre de la syphilis, d’acouphènes et de dépression sévère. Sa femme Clara gère tout à la maison et doit mettre sa carrière de côté pour s’occuper de leurs 8 enfants. Lorsque Robert commence à avoir des hallucinations dans les années 50, elle rencontre Johannes Brahms et vit une idylle cachée avec lui. Pendant ce temps, son mari perd peu à peu la parole et tente de se suicider en se jetant dans le Rhin. Après l’incident, il est placé en hôpital psychiatrique où il finira sa vie. Sa passion pour la musique ne s’est jamais éteinte et il continuera de composer même depuis son lit d’hôpital. En 1956, après avoir fait ses adieux avec sa femme, il refuse de se nourrir et se laisse mourir, ayant perdu tout espoir de guérison. Clara, quant à elle, finit sa vie seule avec ses enfants tout en entretenant une relation épistolaire amicale avec son second grand amour Brahms.

Les œuvres de Schumann

Au fil de sa vie, Schumann a composé surtout des œuvres pour piano, des symphonies, des chants et des musiques de chambre. Toutes ses pièces sont imprégnées par le Romantisme, le compositeur exprime ses émotions à travers la mélancholie du piano ou la puissance de l’orchestre. Voici quelques-unes de ses œuvres les plus remarquables :

close
Agence de traduction traductions dans de nombreuses langues

Ne manquez pas nos astuces !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Lucie
Je suis en 3ème année de licence LEA à l'Université Paris-Nanterre.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :
Berlin Translate Das Übersetzungsbüro in Berlin: beglaubigte Übersetzung & Fachübersetzung Anonym hat 4,95 von 5 Sternen 372 Bewertungen auf ProvenExpert.com