Traduction allemand et italien : les aspects cruciaux de la traduction.

Berlin Translate

Traduction allemand et italien : les aspects cruciaux de la traduction.

Il est essentiel de garder à l’esprit les principales caractéristiques entre l’allemand et l’italien, lors de la traduction entre ces deux langues. Bien que ces deux langues européennes aient beaucoup en communs, cela vaut la peine, pour une perspective de traduction, de souligner les différences. Nous allons jeter un coup d’œil aux caractéristiques particulières à considérer durant la traduction.

Les lettres majuscules :

C’est un domaine ou les deux langues diffère considérablement. Pendant que les deux langues commencent chacune de leurs phrases avec une lettre majuscule, en allemand les majuscules sont utilisées plus souvent autrement. En allemand, tous les noms commencent par une majuscule, pendant qu’en italien, la situation est quelque peu plus complexe. Les noms des personnes et des lieux exigent des lettres majuscules mais pas tous les noms propres. Notamment, les jours de la semaine et les mois de l’année parmi d’autres ne commencent pas avec une lettre majuscule. La différence dans l’utilisation des lettres majuscules doit être retenue lors de la traduction d’un texte de l’italien vers l’allemand ou vice-versa.

Les pronoms :

Les caractéristiques principales de l’italien vers l’allemand en termes de pronoms concernent les formes d’adresses formelles. « Tu » en allemand est « du » mais cela change en « Sie » si tu cherche à t’adresser à quelqu’un formellement, ce qui est la même chose à la troisième personne du pluriel, interdire le changement du « s » à une capitale. Alors qu’en italien « tu » deviens « Lei » a la forme formelle, ce qui, outre la capitalisation du « I », est identique au pronom italien qui signifie « elle ». Ces différences sont cruciales dans la traduction, le sens d’une phrase peut-être perdu si les pronoms sont mal traduits.

La négation :

La formation d’une forme négative d’un verbe en allemand et en italien diffère. En allemand « nicht » qui veut dire « non » est inséré après le verbe, pour exprimer le sens de « ne rien faire ». L’équivalent italien voit le mot « non » utiliser mais il est essentiellement placé avant le verbe ce qui annule. Par exemple, « Je ne parle pas italien » serait « non parlo italiano ».

Maintenant que vous en avez appris plus à propos des principales aspects de l’allemand et de l’italien, n’hésitez pas à lire nos autres articles pour comprendre les caractéristiques cruciales d’autres paires de langues. 

close
Agence de traduction traductions dans de nombreuses langues

Ne manquez pas nos astuces !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Florian Ravaux
Breton d’origine, Florian Ravaux a peur d’une seule chose : que le ciel lui tombe sur la tête. Né à Rennes en 1983, Florian a suivi des études de droit en Bretagne à l’université de Rennes 1 ainsi qu’en Allemagne au sein de la Humboldt Universität de Berlin. Au cours de ce cursus, il se spécialise dans le droit européen. Il a également obtenu un master en sciences-politique de l‘institut des hautes études européennes de Strasbourg en partenariat avec Sciences-po Strasbourg.

N'hésitez pas à répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :
Berlin Translate hat 4,91 von 5 Sternen 421 Bewertungen auf ProvenExpert.com