Comment faire face au choc culturel durant votre expatriation ?

Arrêter
Berlin Translate

Bien que l’expatriation soit une expérience unique à chacun, tous les expatriés ont malgré tout un point commun. En effet, en arrivant dans ledit pays, ils ont tous, sans exception, subit un choc culturel. Qu’il s’agisse d’un pays proche tel que l’Allemagne ou l’Espagne ou qu’il s’agisse d’une expatriation au Japon ou en Amérique latine, vous serez confronté, à un moment ou à un autre, au choc culturel.

Les principales différences culturelles

La communication

La langue et la communication en général seront le premier réel choc culturel auquel vous ferez face. En effet, les différences quant à la manière de communiquer peuvent engendrer de la frustration ou au contraire, de l’incompréhension et des malentendus, surtout sur le lieu de travail. De nombreuses cultures préfèrent s’engager dans de longues discussions hypothétiques avec peu de conclusions concrètes. Ainsi, les réunions et autre rendez-vous peuvent manquer de structure. D’autres, au contraire, préfèrent des discussions avec une structure claire et bien définie qui permet aux participants de synthétiser facilement tout ce qui a été dit. Ainsi, vous devez connaître au préalable le système et l’environnement du pays pour être sûr de communiquer efficacement avec les locaux.

La réglementation

On peut très facilement catégoriser les cultures en fonction de leur approche de la réglementation. Les cultures germaniques ou asiatiques, d’une part, valorisent la structure et l’ordre, avec une approche qui se concentre souvent sur les questions pratiques et sur le simple fait de faire les choses bien. D’autre part, les cultures méditerranéennes ont tendance à privilégier l’établissement de relations et les approches pertinentes pour résoudre les problèmes. Veillez donc à utiliser l’approche adéquate en fonction de la culture du pays.

L’humour

Très souvent négligé, le sens de l’humour est pourtant plus que subjectif et totalement propre à chaque culture mais également à chaque pays. Dans de nombreuses cultures (chez les britanniques ou les espagnols, par exemple) on utilise l’humour pour briser la glace, et ce, même dans le cadre professionnel ou avec un parfait inconnu. En effet, rire y est considéré comme un moyen simple de créer des liens. Dans d’autres pays, plus particulièrement dans les pays asiatiques, les blagues peuvent se retourner contre vous car considérées superficielles et inutiles. Ainsi, observez bien votre entourage et la manière dont ils réagissent en fonction des discussions pour pouvoir vous adapter au mieux à la situation.

A cela, s’ajoute également la barrière de la langue, la pression sociale qui vous fait sentir étranger, un sentiment de solitude intense et bien d’autres. Cependant, pour bénéficier pleinement de cette expérience unique qu’est l’expatriation, vous ne devez vous cacher derrière aucune excuse.

Faire face à ce choc culturel

La meilleure approche à adopter face à un choc culturel est évidente et pourtant bien difficile : reconnaître qu’il y a des différences et les accepter, sans se refermer sur soi-même.

Approche basée sur le savoir

Pensez à vous renseigner sur votre pays d’accueil. Il s’agit là d’une étape essentielle dans la lutte contre le choc culturel. Plus vous en savez sur votre nouvel environnement, mieux c’est. Observez attentivement comment les habitants du pays agissent et réagissent dans diverses situations et apprenez à aborder des situations similaires de manière appropriée. Investissez-vous également pleinement dans l’apprentissage de la langue locale.

Les livres et les sites sont certes, de bonnes sources d’information, mais la meilleure source reste les locaux. La plupart des gens sont fiers de leur culture et aiment la montrer aux nouveaux arrivants. En posant les bonnes questions et en démontrant une réelle curiosité (jamais d’hostilité ou de dérision), vous obtiendrez toutes les informations que vous souhaitez.

Enfin, se lier d’amitié avec les gens du pays est profitable à bien des égards. Créer des liens est bénéfique dans le sens où cela réduit les sentiments d’isolement et de solitude.

Approche basée sur l’activité

Le stress associé à la vie d’expatrié provoque inéluctablement des tensions physiques. Celles-ci peuvent conduire à des maladies, que ce soit au niveau de votre métabolisme ou au niveau psychologique. Ainsi, prendre de bonnes habitudes physiques sont d’une importance capitale face à un choc culturel. L’activité quotidienne est indispensable : sortez, marchez, découvrez les quartiers, faites du sport…, mais ne vous isolez jamais pendant plusieurs jours. L’amélioration de votre environnement domestique peut également aider : adoptez un animal de compagnie, planifiez vos journées…ou pas!

Approche basée sur l’émotion

La manière la plus efficace de gérer le choc culturel reste l’adaptation. Laissez derrière vous votre ancienne culture et essayez de vous adaptez, petit à petit, à la nouvelle. Il est essentiel d’être ouvert d’esprit. Considérez cette nouvelle culture avec ouverture et respect, cela aura un bien meilleur résultat que si vous étiez méfiant et critique.

Il existe de nombreux moyens afin de s’adapter au mieux :

  • Créez une base sociale solide (amis, famille, travail). Cette dernière aura le rôle de pilier et de soutien moral face au choc.
  • Affinez vos perspectives en considérant le temps passé à l’étranger comme une opportunité de développement personnel.
  • Sortez de votre zone de confort, même si ce n’est que pour quelques minutes chaque jour.
  • Enregistrez vos expériences, vos pensées et vos sentiments dans un journal ou un blog.
  • Faites connaissance avec les habitants
  • Faites l’effort d’apprendre, et surtout, d’utiliser la langue.
  • Fixez de petits objectifs réalisables et évaluer régulièrement leurs progrès.
  • Ne rejetez pas la faute sur la culture d’accueil lorsque certaines choses ne vont pas dans votre sens.

Ainsi, il existe un grand nombre de raison de partir et tenter l’expérience à l’étranger en temps qu’expatrié. Si le choc culturel était l’une des raisons pour lesquelles vous hésitiez encore, ne doutez plus! Avec un peu d’efforts de votre part, vous pourrez faire de cette expérience unique un de vos meilleurs souvenirs.

close
Agence de traduction traductions dans de nombreuses langues

Ne manquez pas nos astuces !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Sofia
Je m'appelle Sofia et je suis née en 1999 dans la région parisienne. Malgré cela, j'ai grandi et fait l'intégralité de mes études dans le nord de la France. Actuellement en troisième année de Langues Étrangères Appliquées à l'Université Catholique de Lille, les langues sont, depuis ma tendre enfance, une réelle passion à laquelle je me dédis pleinement.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :
Berlin Translate hat 4,95 von 5 Sternen 420 Bewertungen auf ProvenExpert.com