Les tenues traditionnelles dans le monde et leur signification

Arrêter
Berlin Translate

Chaque pays a sa propre culture, le différenciant alors d’un autre pays. Là-dessus il n’y a rien de tel que les tenues traditionnelles pour comprendre au mieux la nature de chaque peuple. Qu’il s’agisse de la couleur employé, le textile ou encore la méthode de fabrication, tous donne des indices sur ce qui définit chaque culture. C’est ce que cet article abordera à travers les différents continents de notre planète:


Les tenues traditionnelles d’Afrique

Selon les climats et reliefs les vêtements portés par les habitants du continent africain ne sont pas tous les mêmes.

Afrique du Sud et Centre

Si nous nous commençons par le Sud pour partir vers le Nord on constatera l’usage de vêtements assez légers fait de coton. Ces derniers permettent à l’air de circuler à travers les vêtements tout en couvrant celui qui les porte. Ces vêtements qu’il s’agisse du « kittenge » ou de sa version plus légère le « kanga », ce sont des tuniques qui doivent être très colorées afin de représenter une certaine joie de vivre. Leurs motifs témoignent d’un goût pour ce qui est riche, vivant. Si ces deux vêtements sont réservés aux femmes, ceux des hommes gardent un principe similaire. Au centre du continent on se sert du pagne, qui n’est pas tant différend des vêtements évoqués précédemment. La différence consiste en une coupe qui n’est pas la même et la possibilité de choisir entre différents types de pagne. Le type de pagne change selon les cultures.

tenues-traditionnelles-du-monde-afrique

Afrique du Nord Est et Ouest

Puis au Nord nous avons des vêtements inspirés par un climat plus sableux et par un choc historique et religieux. Si l’Est et le Nord bénéficie de vêtement inspirés des traditions musulmanes (djellaba, sarong…) ou fait pour lutter face au Sahara comme les turbans (couvrant les voies respiratoires) et boubous des Touaregs, l’ouest lui est assez différend. C’est ainsi que l’Est lui est le juste entre milieu entre le Sud avec des vêtements légers et le Nord avec des vêtements plus couvrants. Si l’on se penche sur le Ghana ou le Liberia nous pouvons trouver des vêtement aux couleurs des drapeaux de ces pays avec des motifs très géométriques, arborant un coté assez patriotique.


Les tenues traditionnelles d’Amérique du Sud

Ce continent ayant une culture assez mixte et unifiée, les vêtements ne sont pas tant différends d’un pays à un autre si ce n’est selon si le pays abrite des montagnes ou reste plutôt à basse altitude. Concernant donc le climat on a des vêtements qui ont pour finalité de protéger celui qui les porte des aléas climatiques. Pour cela il y a le Poncho conçus comme coupe-vent et protège-pluie et sa version plus simplifiée le « Chamanto ». Ensuite on a ensuite le « Chullo » fait de laine d’alpaga, qui sert à protéger du froid. Enfin pour ce qui est des célébrations traditionnelles nous avons le « Pollera » que porte les femmes et qui témoignent du passif que le continent a avec l’Espagne.


Les tenues traditionnelles d’Asie

Selon la zone d’Asie au nous vivons, les inspirations changent et leur influence sur les vêtement portés.

Asie du Nord

Au Nord les traditions propre à la culture des Hans, l’ethnie majoritaire de Chine, baignent qu’il s’agisse en Corée ou au Japon. Au départ les Hans ont voulus des vêtements imposants et magnifiques afin de rayonner mais tout aussi soyeux, le « Tangzhuang », pour se différencier des vêtements plus brutes des Mongols, leur « Deel ». Avec leur invasion vers l’Est ils ont apportés leurs vêtements à leurs pays voisins qui ont ensuite apporter leur optique propre à ces derniers. Du coté de la Corée on a le Hanbok très sobre et sophistiqué rivalisant donc avec les dorures chinoises. Pour le Japon on a le Kimono qui, si il se part de motifs fleuries inspirés de la philosophie zen, il n’en reste pas du moins en majorité blanc là aussi brisant avec le brillant chinois.
A contrario le Tibet préconise des vêtements très colorés rappelant étrangement ceux d’Amérique du Sud, ayant pour but d’être plus proche de l’harmonie: le « Chuba »

Asie du Sud

Au Sud on porte des vêtements fait pour assurer un confort face à des climats humides et chauds, tropicaux. C’est le cas avec le Barong philippin ou le Longyi malais, le premier couvrant le haut ainsi que le bas du corps et le second étant fait de soie propre au pays. Il y a aussi l’influence culturelle de religions externes entre l’influence indienne en Pakistan, Bangladesh ou Sri Lanka et l’influence musulmane avec toujours le Sarong ici modifié sous la forme du Baju décliné en Kurung, Melayu et Kebarung selon l’âge ou le sexe de la personne (le chapeau indonésien qu’est le Songkok en fait partie). Tout comme en Asie septentrionale on a aussi la volonté d’avoir des vêtements distingués, sophistiqués et raffinés comme en Thaïlande avec le Chut Thai ou au Vietnam avec le Áo dài.

Océanie

L’Océanie étant divisé entre indigènes et descendants de colons et ne caractérisant surtout par l’Australie et la Nouvelle-Zélande il y a peu à dire. Toutefois il y a les vêtement tissés en fibre caractéristique des aborigènes et à un mesure géographie plus petite les paréo de Polynésie française rappelant le pagne.

Les tenues traditionnelles d’Europe

Europe de l’Ouest

A l’ouest on se divise entre deux groupes: les Celtes et les Germains. Les celtes eux choisissent des vêtements en laine à rayure afin de rester au chaud tout en se différenciant des autres là où les Germains préconisent un style plus vivant et vifs, surtout en Bavière. Cependant en Allemagne d’une région à une autre les tenues traditionnelles varient. En son Sud les Espagnoles et les Italiens aiment porter des chapeaux pour indiquer de quelle région ils sont originaires là où le Nord se caractérise bien sûr par des vêtements chauds et en accord avec le passé (Bunad norvégien ou Luhkka suédois et finnois).

Europe de l’Est

A l’Est nous avons l’influence slave sur l’esthétique allemande avec des vêtements colorés mais moins festifs, plus conventionnels, tels que le Kroje tchèque et slovaque, le Sarafan russe ou le Lederhosen autrichien. Toutefois les Balkans partagent des racines avec la Grèce et nous avons ainsi des Slaves avec des vêtements très claires mais plus festifs avec la Šibenik cape ou le Šubara. La Pologne, de part sa pluralité de cultures, a une multitude si grande de vêtements traditionnelles qu’il serrait exhaustif de les lister.

Les tenus traditionnelles d’Amérique du Nord

Enfin en Amérique du nord il y a les vêtements des indigènes avec des Kuspuks et les Parka des Inuits d’Alaska et du canada fait pour résister au froid. Il y a ensuite les vêtements traditionnels des colons venus d’Europe avec la tenue traditionnelle des Amishs, les vêtements créoles en Louisiane et la tenue des propriétaires terriens du Texas avec leur chapeau de cowboy et leur cravate bolo. Enfin plus au Sud on a le Mexique qui est divisé entre une culture traditionnelle venant des peuple pré-coloniaux et l’habit classique texan à l’esthétique des cowboys.


Ainsi il est apparent que dans chaque pays du monde les tenues traditionnelles conçus par les habitants pour eux-mêmes varient selon le type de ressource présente, le relief, le climat, la religion, la langue, l’esthétique et même le sexe de la personne. En somme la culture d’un peuple se retranscrit bien partout, même sur ce qui couvre ses membres.

close
Agence de traduction traductions dans de nombreuses langues

Ne manquez pas nos astuces !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Thomas

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :
Berlin Translate Das Übersetzungsbüro in Berlin: beglaubigte Übersetzung & Fachübersetzung Anonym hat 4,95 von 5 Sternen 419 Bewertungen auf ProvenExpert.com